De la survivance des images

S’appuyant sur le programme de recherche De la Survivance des Images, il s’agira d’interroger la façon dont certaines images du passé, incluses dans le corpus de l’histoire de l’art ou non, continuent de dialoguer consciemment ou inconsciemment avec celles du présent, et continuent des les nourrir et les inspirer. Il s’agit d’étudier et d’analyser comment un « habitus » iconique (par exemple la nature morte hollandaise au XVIIe) peut évoluer et réapparaître à travers des productions plastiques contemporaines et des mediums ou technologies récentes ou émergentes (peinture, photo, vidéo, net, numérique). Aux catégories d’histoire, de chronologie, d’école ou de mouvement, il est préféré ici celles de famille, de généalogie, d’affinité, de métissage, de territoires mentaux, esthétiques et géographiques. Aux notions de rupture ou table rase, il est préféré celles de continuité ou filiation, voire de « Trans-migration » des concepts et des images.

Un workshop au musée des Beaux-Arts de Lille, élaboré en collaboration avec Jean-Marie Dautel, Attaché de conservation, responsable du Fonds photographique et de l’iconothèque, constituera le point de départ d’une réflexion et d’une production plastique à partir de photographies des collections du musée.

Des partenariats avec les structures régionales dédiées aux nouvelles images sont envisagées (Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains, La Plaine Images à Tourcoing, Serre numérique à Valenciennes, Fabrika, …)

2 avril 2015 : Participation de Richard Skryzak aux journées Art et Recherche de l’UVHC. Présentation des installations vidéos « Une nuit au musée », conçues avec le vidéaste Pierre-Jean Moreau en relation avec les collections du musée des Beaux-Arts de Valenciennes.

Programme de recherche proposé par Richard Skryzak – vidéaste, écrivain, enseignant vidéo à l’Ésä Dunkerque-Tourcoing.